• Nouveau single "Ya Foye"

Biographie

 « Africainement Vôtre »

Il n’y pas de formule, pas de trucage : la magie d’A’Salfo, Manadja, Tino et Goudé vient du cœur. Une magie qui fait des Magic System le plus grand groupe africain contemporain. 

Trois ans se sont écoulés depuisToutè Kalé, le précédent album de Magic System, le disque de tous les triomphes pour le quatuor d’Abidjan. Porté par ses tubes « Chérie Coco », « La Danse des Magiciens » ou « Ambiance à l’Africaine »,Toutè Kaléa été certifié platine en France (plus de 100.000 albums vendus) et le groupe a enchaîné des dizaines de concerts dans le monde.

Mais les cadences infernales n’ont pas entamé l’énergie de Magic System qui, depuis 2011, a profité de son statut pour entreprendre des actions de paix et de reconstruction en Afrique, en commençant par la Côte d’Ivoire. Originaire du quartier populaire d’Anoumabo, dans les faubourgs d’Abidjan, le groupe organise un festival de musique caritatif dans les rues qui l’ont vu grandir. Depuis 2008, le Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA) réunit sur 3 jours les plus grandes stars d’Afrique et d’ailleurs comme Alpha Blondy, Amadou & Mariam, Soprano, Sexion d’Assaut, La Fouine et bien d’autres devant  plus de 100.000 spectateurs à chaque édition. Grâce à cette initiative, le groupe est notamment parvenu à faire construire deux écoles, une primaire et une maternelle, à Anoumabo. Et comme un signe de reconnaissance de la portée de la voix et des actions du groupe ivoirien, l’UNESCO a nommé A’Salfo, le leader  de Magic System,  Ambassadeur de bonne volonté en Septembre 2012. 

Les innombrables concerts enfiévrés et les multiples missions humanitaires n’ont pourtant pas empêché Magic System de s’attaquer àAfricainement Vôtre, son septième album studio, avec la passion et l’entrain des premiers jours. Il faut dire que les challenges étaient nombreux pour le groupe à l’abord de la création de ce disque : artistiquement, comment faire mieux que l’album précédent sur lequel la maîtrise mélodique était soutenue par une production aussi ciselée qu’efficace pour les clubs ? Comment marquer à nouveau les esprits ? Comment plaire à Abidjan, à la Côte d’Ivoire et à l’Afrique tout en continuant de faire vibrer la France et de nombreux pays européens ? Comment réaffirmer un statut de groupe leader et satisfaire ses fans de la première heure en se renouvelant et en proposant de nouvelles sonorités ?...  Africainement Vôtrerépond dès son titre : Magic System assume pleinement son identité, ses racines et son évolution.

Cela fait déjà 14 ans que le quatuor composé d’A'Salfo, Manadja, Goudé et Tino s’est révélé grâce au tube – désormais classique certifié – « Premier Gaou ». Depuis, le groupe a enchaîné les hits sans relâche (« Bouger Bouger », « Ki dit mié », « C cho ça brûle », « Même pas fatigué »,…), en cultivant ses racines sans craindre la modernité. C’est également autour de valeurs fortes  que s’est construite l’identité du groupe : la joie, l’espoir, l’éveil des consciences aux réalités du monde et aux déséquilibres nord-sud, le partage… Des valeurs grâce auxquelles, Magic System a pu développer et entretenir un véritable lien affectif avec son public, partout où le groupe passe, sur les ondes et sur scène.  

Composé par A’Salfo et Olivier Blé, ami et collaborateur de longue date des membres du groupe,« M’Ninda »rappelle dès les premières mesuresd’Africainement Vôtretous les principes et intentions du quatuor. Le titre nous amène d’entrée au cœur d’Abidjan grâce à sa rythmique zouglou mid-tempo, une ligne mélodique un brin mélancolique, des arrangements délicats et des chœurs vocaux puissants et maîtrisés comme jamais, témoins de l’alchimie unique qui existe au sein d’un groupe dont les membres sont amis depuis plus de vingt ans et qui ont écrit ensemble la plupart des textes et des parties vocales de ce disque.

Présents sur l’album précédent de Magic System, Olivier Blé et Akos ont réalisé et composé avec A’Salfo dix des quinze titres qui formentAfricainement Vôtre, créant ensemble l’épine dorsale de l’album. Entre histoires du quotidien (« Femme est forte », « Kanga Leo »)et grands thèmes(« Travailler »), les six chansons réalisées par Olivier Blé nous entraînent à Abidjan en proposant des ambiances riches et variées. Ainsi« Soumalélé »est un zouglou moderne et irrésistible alors que les arrangements dépouillés de« Wôyô ambiance facile », en clôture d’album, mettent en relief la magie des voix de Goudé, Tino, Manadja et A'Salfo simplement posées sur des percussions enflammées.

De son côté, Akos offre une touche plus pop et club aux instrumentauxd’Africainement Vôtremais ses compositions permettent à Magic System de poser les arrangements vocaux dont le groupe a le secret, véritables ponts musicaux entre la Côte d’Ivoire et la France. Malgré son sujet épineux sur les sans-papier, l’humoristique et dansant« Mamadou »en est l’illustration, tout comme le bien nommé« Abidjan »,véritable hymne à la fête.  Exercice de style pop,« Plus haut »,chanté en duo avec Ayna (entendue sur « On se connaît » de Youssoupha), est un titre aussi positif qu’efficace qui devrait trouver une place de choix sur les playlists et les ondes. Réalisé par Jean-Baptiste Saez dans un registre plus feutré,« Savoir »est également une chanson remplie d’espoir. Et lorsqu’ils sont chantés par quatre garçons venus d’un ghetto d’Abidjan qui parcourent le monde depuis 15 ans, les mots sur l’importance de l’éducation prennent tout leur sens. 

Magic System sait donc se montrer sensible et le prouve une nouvelle fois sur le mid-tempo« Ma mélodie », mais bien vite la machine à hits transcontinentaux se remet en route avec l’imparable« Tu es fou »,programmé pour retourner bon nombre de dancefloors. Le titre  ne sera pourtant pas le seul issu de cet album à tourner en boucle…

Composé par RedOne,« Magic In  The Air»est d’ores et déjà l’un des hymnes de 2014. Tombé à pic à l’approche de la Coupe du Monde de football, ce hit instantané est la première collaboration entre les quatre garçons d’Abidjan (qui invitent le chanteur marocain Ahmed Chawki pour l’occasion), et le producteur-star né au Maroc qui a produit « More » pour Usher, « On The Floor » pour Jennifer Lopez et Pitbull, « Starships » de Nicki Minaj ou encore « Just Dance », « Poker Face » ou « Bad Romance » pour  Lady Gaga… Vous situez ? « Magic In The Air » est de ce calibre. Tout simplement. 

Même après 15 ans de carrière et de tubes, certains esprits chagrins pouvaient se demander ce que vaudrait Magic System en 2014, 3 ans après son dernier album…  Le quatuor d’Anoumabo répond par les actes en offrant son album le plus ambitieux et le mieux produit à ce jour.Africainement Vôtren’est pas simplement une redoutable collection de tubes : par ses mots, ses notes ou son esprit positif, le disque est une déclaration d’amour à l’Afrique en même temps qu’une invitation permanente au voyage, à l’ouverture et au partage. Il n’y pas de formule, pas de trucage : la magie d’A’Salfo, Manadja, Tino et Goudé vient du cœur.